Une Passion
Thierry LENTZ
ISBN : 9782262035778
198 pages

Patrimoine
31/03/2011

L'emprise exercée par une oeuvre d'art exceptionnelle sur un historien de renom. Information et émotion garanties, servies par une écriture sensible et personnelle.



La Crucifixion occupe une place particulière dans l'oeuvre de Diego Velázquez. Peinte en 1632, elle diffère de toutes les autres compositions du grand maître du Siècle d'or espagnol, ce qui explique qu'elle soit peu connue des amateurs.
Spécialiste de l'époque napoléonienne, Thierry Lentz a fortuitement découvert ce tableau au musée du Prado. Cette rencontre produisit sur lui un effet si intense qu'il en fut poursuiv ipendant des années, jusqu'à ce qu'il décide d'en savoir plus à son sujet.
Le résultat de sa recherche est cette promenade personnelle, mais aussi instructive, dans et autour de ce rectangle de toile recouvert d'huile par la main d'un génie peut-être porté par « quelque chose » qui dépasse l'humain.
Au-delà de l'histoire du tableau, des circonstances mystérieuses de sa commande et de sa réalisation à ses tribulations de la fin du XVIIIe siècle, et de son statut si singulier dans l'oeuvre de Velázquez, l'auteur tente de répondre à des questions générales -comment représente-t-on une crucifixion ? quels en sont les acteurs privilégiés, les références évangéliques et, partant, les buts philosophiques et politiques ? -et particulières- pourquoi Vélázquez a-t-il opté pour ce moment-là de la Passion et comment a-t-il tranché de grandes questions qui ne sont futiles qu'à première vue tels le nombre des clous, la présence du sang, la corpulence et le visage du Christ ?
Au fil de ce récit, Thierry Lentz cherche à répondre aussi à son propre questionnement : peut-on et doit-on tenter de percer le mystère de ses émotions ?

Directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz est bien connu pour ses travaux sur la Révolution et l'Empire. Il a publié en 2010 le quatrième et dernier volume de sa monumentale Nouvelle histoire du Premier Empire.

Directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz est universellement connu pour ses ouvrages sur le 1er Empire -dernier paru, Joseph Bonaparte, prix Chateaubriand. Mais ses curiosités et son talent l’ont conduit à s’intéresser à John Kennedy aussi bien qu’au peintre Velasquez. Il sort une nouvelle fois de son domaine d’élection et prouve qu’il est également à l’aise dans le cœur tourmenté du XXe siècle.

Lire la suite

Du même auteur

Chroniques de Sainte-HélèneLe 18 BrumaireLa mort de NapoléonLa conspiration du général Malet