SPQR. Histoire de l'ancienne Rome.
Mary BEARD
ISBN : 9782262048716
450 pages

13/10/2016

Véritable phénomène : LA synthèse qui révise l'histoire de Rome, de sa fondation à sa chute, par une immense historienne anglaise.

L'ancienne Rome continue de soutenir l'édifice de la culture occidentale, de façonner notre vision du monde et la place que nous y occupons. Mais comment et pourquoi ce qui n'était qu'un village insignifiant dans le centre de l'Italie a-t-il pu devenir une puissance à ce point dominante, exerçant son autorité sur un vaste territoire déployé à travers trois continents et façonnant nombre de nos concepts fondamentaux sur le pouvoir, la citoyenneté, la guerre, l'empire, le luxe ou la beauté ? Pour y répondre, Mary Beard retrace mille ans d'histoire de l'Urbs, du mythe fondateur de Romulus et Remus à l'édit de l'empereur Caracalla offrant la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l'empire (IIIe siècle).
Ce faisant, l'auteur conteste les perspectives historiques confortables, refusant l'admiration simpliste ou la condamnation systématique. Elle montre que l'histoire romaine, loin d'être figée dans le marbre, est constamment révisée en fonction de nouvelles connaissances. Rome ne fut pas, par exemple, le petit frère violent de la Grèce, féru d'efficacité militaire, là où son aînée aurait au contraire privilégié la recherche intellectuelle. De célèbres personnages – Cicéron, César, Cléopâtre, Auguste et Néron – prennent ainsi une tout autre couleur, tandis que les acteurs négligés dans les histoires traditionnelles – les femmes, les esclaves et affranchis, les conspirateurs et, globalement, ceux qui ne sont pas du côté des vainqueurs – retrouvent leur place dans l'éblouissante aventure romaine.
SPQR –Senatus PopulusQue Romanus – est l'abréviation qu'utilisent les Romains pour désigner leur État. À travers ce livre exceptionnel, ponctué par une centaine d'illustrations, le Sénat et le Peuple de Rome reprennent vie.

Le chef d'oeuvre s'impose, sans que le travail colossal qui l'a produit n'apparaisse.

Mary Beard, historienne réputée qui enseigne à Cambridge, nous communique sa fascination pour une civilisation qu'elle fréquente depuis toujours. Son essai tient les deux bouts: un récit chronologique qui commence à la fondation de Rome et nous emmène jusqu'à l'édit de Caracalla en 212, et une étude anthropologique qui tente d'appréhender l'homme romain dans tous les aspects de la vie.

SPQR servira d'ouvrage de référence pour ceux qui aiment l'histoire de Rome.

Plus que la période impériale, la République romaine et le passage au principat passionnent l'auteur. Elle y est souveraine, personnelle, mordante, bouleverse des clichés, s'appuie sur des documents célèbres et des découvertes très récentes. Elle se délecte de détails sans perdre son fil directeur, ni héroïser ni diaboliser les Romains, mais en dialoguant avec leur Sénat et leur Peuple.

Elle a tout étudié ou presque: les fruits de l'archéologie, la place des morts, des esclaves et des femmes autant que le rôle de la monnaie, de la guerre ou des loisirs. Sa conclusion? C'est dans sa capacité d'intégration des peuples vaincus et de les transformer en citoyens romains que se trouverait le génie de Rome.

Brillant panorama de l'histoire de Rome. Ou comment éclairer son lecteur en le séduisant.
Plaire, enseigner, émouvoir, disait Cicéron.


Mary Beard, formidablee conteuse du roman de Rome. La parution en France de "S.P.Q.R." est-elle un petit évènement: cette somme de 600 pages entend retracer l'histoire de Rome depuis sa fondation en 753 av.J.-C. par Romulus jusqu'à l'empereur Caracalla, près de mille ans plus tard.

Figure académique anglaise, Mary Beard est professeur à Cambridge. Personnalité hors norme, alliant une hauteur de vue unique à une écriture rare, elle est membre de la British Academy et de l’American Academy of Arts and Sciences. Auteur de nombreux livres acclamés par la presse et plébiscités par le public, dont The Roman Triumph, The Parthenon, et Pompéi, elle est également chargée de l’Antiquité pour le prestigieux Times Literary Supplement. Brillante pédagogue, elle conseille la BBC pour ses émissions historiques.

Lire la suite