La France, les femmes et le pouvoir
Eliane VIENNOT
ISBN : 9782262020613
768 pages

Synthèses historiques
12/10/2006

Le partage du pouvoir entre les hommes et les femmes pose problème en France. Le dernier des grands pays occidentaux à accorder le droit de vote aux femmes a même dû légiférer pour que celles-ci dépassent les 10 % d'élues...Pourquoi ? Cette question est le fil rouge de cette histoire passionnante qui n'avait jamais été faite et dont paraît ici le premier volume.



Jamais l'histoire de la loi salique – cette disposition française empêchant les femmes d'hériter et de transmettre la Couronne – n'avait été faite ; celle des relations entre les hommes et les femmes du point de vue du pouvoir non plus. Un manque, une absence qui se révèlent au grand jour alors que la France peine toujours à faire de la place aux femmes dans les positions décisionnelles...
Pourtant ce qu'on a pu qualifier d'exception française n'a pas toujours eu le visage qu'on lui connaît. Reprenant l'histoire de France à ses origines (les Francs Saliens, Clovis), Eliane Viennot a cherché à comprendre les raisons de cette exclusion consacrée avec l'arrivée au pouvoir des Bourbons (Henri IV), les premiers à devoir leur trône à la loi salique. Le résultat est surprenant. Mieux, il va à l'encontre des idées reçues. Ce travail mené comme une enquête où les bons et les méchants ne sont pas toujours ceux que l'on croit, où les faux en écriture, mensonges et omissions abondent, met en lumière la remarquable mixité des pouvoirs pratiquée à certaines époques de l'Ancien Régime, avant que la loi salique ne constitue une étape centrale dans l'éviction des femmes des sphères du pouvoir. Initié au XIIIe siècle, ce processus ne se fit pas sans résistances. Les acteurs et les actrices de ce long conflit méritaient à coup sûr cette étude passionnante, en attendant peut-être de trouver une place dans les manuels scolaires.

Professeure à l'université de Saint-Étienne, membre de l'Institut Universitaire de France (IUF), Eliane Viennot préside la Société Internationale pour l'Étude des Femmes de l'Ancien Régime (SIEFAR). Spécialiste de la Renaissance, elle a publié une biographie de Marguerite de Valois (Tempus, 2005).

http://www.lafrancelesfemmesetlepouvoir.org/

Professeure à l’université de Saint-Etienne et membre honoraire de l’Institut universitaire de France, Eliane Viennot a fondé la Société internationale pour l’étude des femmes de l’Ancien Régime et l’Institut Emilie du Châtelet. Spécialiste des femmes d’Etat de la Renaissance (notamment de Marguerite de Valois, dont elle a édité les œuvres complètes), elle travaille depuis les mobilisations pour la parité à cette histoire des femmes et du pouvoir en France – la première du genre.

Lire la suite

Du même auteur

Et la modernité fut masculine (1789-1815)La France, les femmes et le pouvoir Marguerite de Valois