L'Enfer réglementé
Nicolas BERTRAND
Préface : Stéphane HESSEL

ISBN : 9782262040833
416 pages

Synthèses historiques
02/01/2015

Un apport essentiel à l'histoire des camps de concentration.


Depuis la libération des camps de l'Allemagne nazie, de nombreuses théories tentent d'expliquer comment des êtres humains participèrent à l'enfer concentrationnaire. Or un aspect majeur de la détention était jusqu'à présent négligé : l'existence et l'application d'un ensemble cohérent de règlements, arrêtés, circulaires encadrant minutieusement le quotidien des détenus. Le présent ouvrage met à jour ce matériel jusque-là resté invisible, ou mal interprété. Grâce à l'étude de très nombreuses procédures issues des archives allemandes et des emprunts à la littérature de témoignage, l'ouvrage parvient à montrer les conséquences des règles et procédures applicables à la correspondance, à la répression disciplinaire ou au travail forcé. Le quotidien du détenu n'était pas caractérisé par l'arbitraire, mais se déroulait conformément à des règles bien spécifiques, comme l'avait suggéré Hannah Arendt.
En ce 70e anniversaire de la libération des camps, ce livre essentiel porte un regard neuf sur la vie concentrationnaire.

Nicolas Bertrand valide ici la thèse d'Hannah Arendt sur la "banalité" d'un mal qui, pour être réellement effectif, doit pouvoir être justifié rationnellement par ceux qui l'accomplissent.

L'Enfer réglementé exhume pour la première fois ce cadre juridique (règlement disciplinaire, organisation du travail forcé, primes de rendement...), rappelant que la violence la plus extême peut se fondre dans une organisation hiérarchisée et centralisée.

Nicolas Bertrand, chercheur associé au centre de recherche Université de Bourgogne/CNRS « Savoirs : normes et sensibilités », est docteur en droit. Pour ses travaux relatifs au régime de détention dans les camps de concentration nazis, il a reçu le prix de thèse 2012 de la faculté de droit de l’université Humboldt (Berlin). Il est directeur du mémorial du camp de concentration de Langenstein-Zwieberge (Saxe-Anhalt).

Lire la suite