Histoire du STO
Raphaël SPINA
ISBN : 9782262047573
576 pages

Synthèses historiques
06/04/2017

Un livre majeur sur un sujet fondamental mais oublié !

Le STO est l'inconnu le plus célèbre des années noires. Plus de 600 000 Français – et étrangers – ont été envoyés de force en Allemagne nazie au titre du Service du travail obligatoire. Près de 250 000 réfractaires ont réussi à se cacher, dont 40 000 maquisards. Et des centaines de milliers de « refusants » ont usé de tous les subterfuges possibles pour rester sans devenir clandestins : certificats médicaux de complaisance, retour à la terre, entrée dans les emplois protégés...

Phénomène capital, et pourtant largement ignoré, le STO a été victime de simplifications abusives. Tous les réfractaires ne sont pas devenus maquisards. Et les Français ne se sont pas immédiatement rebellés contre cette nouvelle forme de servage. C'est dire que ce livre, fondé sur une large variété de sources souvent inédites, offre une contribution majeure à l'histoire du STO, des origines à sa mémoire.

Négociations entre Berlin et Vichy, réactions de l'opinion publique, impacts sur la Résistance et sur la collaboration, calvaire méconnu des travailleurs requis par l'organisation Todt (véritable STO de l'intérieur), vie au coeur du Reich, retour... rien n'échappe à l'analyse qui saisit le drame du STO dans la pluralité de ses aspects.

Un ouvrage important, surprenant et exhaustif sur l'instrument emblématique de la collaboration et sur son impact majeur durant la Seconde Guerre mondiale.

Riche en informations sur la vie quotidienne dans une France où l'on a faim et où l'on doit parfois se cacher pour survivre, cet ouvrage apporte un éclairage décisif sur l'évolution de l'opinion durant l'année 1943, qui voit la popularité du régime de Vichy décliner irréversiblement.

Loin du cliché de jeunes requis prenant le maquis pour éviter de se retrouver en Allemagne, le Service du Travail obligatoire (STO) fut un succès pour l'occupant.Nourri par un énorme travail d'archives, l'ouvrage de l'historien Raphaël Spina comble une lacune sur un sujet sensible.

Si nulle histoire de l'Occupation ou du régime de Vichy ne le passe sous silence, jamais il n'y avait eu jusqu'alors d'étude qui lui fût exclusivement et exhaustivement consacré. Cette étude, la voici. Et elle est conduite magistralement.

" Cette page méconnue de l'histoire de la collaboration est à découvrir dans ce livre fondé sur des sources souvent inédites".

" Ce livre important et remarquablement écrit montre que ces transferts humains ont eu une influence majeure sur le fait militaire ".

"Ce gros livre est passionnant. Il raconte dans une belle écriture une histoire très largement méconnue, quoique, concernant bien des familles de France, celle de ces hommes - plus de 600 000 - requis pour le service du travail obligatoire en Allemagne nazie".

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure et agrégé d’histoire, Raphaël Spina est PRAG à l’université d’Aix-en-Provence.

Lire la suite