Classes laborieuses et classes dangereuses
Louis CHEVALIER
ISBN : 9782262019372
600 pages

Synthèses historiques
07/11/2002

Le livre classique sur Paris et le XIXe siècle.



Ce livre, longtemps introuvable, est un classique : l'auteur a fait école, son tableau de Paris au XIXe siècle n'a pas pris une ride et sa thématique classes laborieuses/classes dangereuses est devenue un lieu commun de la réflexion sociale et politique, y compris jusqu'à nos jours. C'est l'actualité d'une pensée que les Editions Perrin ont voulu honorer par cette réédition. Née de l'inadaptation de la ville « de pierre » (rues, maisons, égouts) aux besoins d'une population qui s'accroît formidablement entre 1830 et 1848 sans pouvoir s'intégrer, la criminalité imprime sa marque tragique à la ville. Elle façonne le Paris de la Monarchie de Juillet, une ville malade, pathologique, qui souffre du déséquilibre des sexes, qui pullule d'enfants trouvés et de naissances illégitimes, qui ressent jusque sur son visage même la trace des maladies vénériennes ou que terrorise seulement la peur de ces maladies. Le crime, qui n'est qu'un aspect de tout le reste, y pousse en terrain privilégié comme la fleur empoisonnée d'une civilisation.

Louis Chevalier, élu professeur au Collège de France à 39 ans après une thèse magistrale, est encore considéré aujourd'hui comme le plus grand historien de Paris. Ce livre, issu de ses cours, renouvelle l'étude du crime, a inspiré des dizaines de travaux universitaires et fourni la matière à des romanciers et à des cinéastes.

Louis Chevalier, élu professeur au collège de France à 39 ans après une thèse magistrale sur "Les fondements économiques et sociaux de l'histoire de la région parisienne", est encore considéré aujourd'hui comme le plus grand historien de Paris.

Lire la suite

Du même auteur

Splendeurs et misères du fait diversClasses laborieuses et classes dangereuses